Sparte en deux chansons

Dernière modification: 27/09/2022

Traduction de l’anglais de deux chansons qui partagent le même titre, Sparta, et qui toutes deux se concentrent sur la bataille des Thermopyles.

Sparte (Sabaton)

Traduction de « Sparta » de Sabaton (The Last Stand, 2016)

Il y a de très nombreuses années, quand la Perse accosta
Répondant à l’appel de Léonidas, les Spartiates partirent en guerre

Rejoints par leurs frères
Une poignée contre la horde fatale
Les cœurs hellènes sont enflammés
La porte chaude appelle leur nom

Une dernière résistance
Arrêtez les Perses, la lance à la main
Formez un mur
Vivez pour choir, et vivez pour toujours

Sparte! Hellade!
Alors, et derechef, entonnez le chant des trois cents!
Massacre! Perses!
Gloire et mort, les Spartiates n’abandonneront jamais!

Le point du jour
Aujourd’hui ils se battront à l’ombre
Quand les flèches voilèrent le soleil, ils churent
Ce soir ils dînent aux enfers

Par la main d’un traitre
Un passage secret pour leur pays
Retenez son nom
Sachez-le sa honte sera éternelle

Sparte! Hellade!
Alors, et derechef, entonnez le chant des trois cents!
Massacre! Perses!
Gloire et mort, les Spartiates n’abandonneront jamais!

Sparte! Hellade!
Alors, et derechef, entonnez le chant des trois cents!
Massacre! Perses!
Gloire et mort, les Spartiates n’abandonneront jamais!

Sparte (Warkings)

Traduction de « Sparta » de Warkings (Reborn, 2018)

Dépassés en nombre, seuls
Trois cents hommes forts
Seuls les meilleurs tiendront ce lieu de malheur
Contre l’empire
Un dieu sur son trône
Le cœur préparé au combat et nous mourons seuls

Ce soir, nous dînerons aux enfers
Ce soir, nous leur ferons payer
Ce soir, Arès connaîtra notre nom
Connaîtra notre nom

Ce soir, nous dînerons aux enfers
Ce soir, nous leur ferons payer
Ce soir, personne ne survivra
Survivra

(Ahoo!) Sparte! (Ahoo!) Sparte! (Ahoo!) Sparte! (Ahoo!)

Au combat, c’est notre dernière résistance
Même des immortels mourront de nos mains
Au feu, n’acceptez pas la défaite
Pour Sparte, pour la liberté, nous ne battrons pas en retraite

Ce soir, nous dînerons aux enfers
Ce soir, nous leur ferons payer
Ce soir, Arès connaîtra notre nom
Connaîtra notre nom

Ce soir, nous dînerons aux enfers
Ce soir, nous leur ferons payer
Ce soir, personne ne survivra
Survivra

Ce soir, nous dînerons aux enfers
Ce soir, nous leur ferons payer
Ce soir, Arès connaîtra notre nom
Connaîtra notre nom

Ce soir, nous dînerons aux enfers
Ce soir, nous leur ferons payer
Ce soir, personne ne survivra
Survivra

(Ahoo!) Sparte! (Ahoo!) Sparte! (Ahoo!) Sparte! (Ahoo!) Sparte! (Ahoo!) Sparte! (Ahoo!) Sparte!

Quelques références

C’est Hérodote (VII, 226) qui raconte qu’à Xerxès affirmant que les flèches perses allaient obscurcir le soleil, un Spartiate aurait répondu qu’ainsi ils pourraient combattre à l’ombre.

Quant à Plutarque (Œuvres morales, 225, C), il rapporte que Léonidas aurait dit à ses soldats de déjeuner (CH dîner) comme des hommes qui allaient dîner (CH souper) aux enfers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.